Les CLT dans le monde

 

Illustration : Monica Gallab

Le mouvement des Community Land Trusts est en plein essor. C’était déjà le cas depuis le tournant des années 2000 aux Etats-Unis, dont ils sont originaires, mais c’est également le cas à l’échelle mondiale, singulièrement depuis la crise de 2008.

Une preuve, tout comme un déclencheur, de cet essor est le prix mondial de l’Habitat qui fut décerné deux fois en moins de dix ans par les Nations-Unies à des projets de Community Land Trust. En 2008, c’est le Champlain Housing Trust (Burlington, Vermont, USA), le plus grand CLT, qui l’a remporté. En 2015, c’est le Caño Martin Peña Community Land Trust (San Juan, Puerto Rico).

Aujourd’hui, on recense également des Community Land Trusts au Canada, en Grande-Bretagne, en Australie, en Nouvelle-Zélande, Kenya et bientôt, espérons-le, en France où la notion d’Organismes Fonciers Solidaires a été introduite dans la loi pour permettre le développement de CLT français.

Depuis sa création en fin 2012, le CLTB, premier CLT du continent européen a reçu de très nombreuses marques d’intérêt de pouvoirs locaux, d’associations, de fondations, d’institutions internationales, d’académiques de divers pays européens (France, Pays-Bas,  Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Suisse, Grèce, Serbie, Suède, …). Nous avons reçu plusieurs délégations et participé à de nombreux événements à l’étranger. Ainsi, nous contribuons à la diffusion du modèle à l’échelle européenne et mondiale.

Depuis septembre 2017, nous développons le projet Interreg Shicc avec les villes de Londres, Lille et Gand ainsi que le Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV).

Le projet européen SHICC

De nombreuses villes européennes font face à la même problématique qui est à l’origine de la création du Community Land Trust Bruxelles (CLTB) : comment loger les ménages à bas revenus et renforcer les communautés locales alors que les prix des logements sont en constante augmentation ?

Le CLTB est à l’initiative d’un partenariat entre les CLTs urbains pionniers de quatre villes européennes – Lille, Londres, Gand et Bruxelles – afin de promouvoir le modèle Community Land Trust comme modèle de production de logement durablement abordable géré par les communautés locales.

Ces quatre CLTs se sont associés au National CLT Network britannique et au Fonds Mondial pour le Développement des Villes pour lancer le projet SHICC (Sustainable Housing for Inclusive and Cohesive Cities) dans le cadre du programme de coopération régionale de l’Union européenne Interreg Europe du Nord-Ouest.

Le projet européen SHICC vise ainsi à :

  • Prouver l’efficacité du modèle CLT pour la création de logements abordables.
  • Créer un environnement politique, réglementaire et financier favorable aux CLTs à tous les échelons de pouvoir.
  • Lancer une dynamique afin de diffuser le modèle CLT dans toute l’Europe du Nord-Ouest.

Pour atteindre ces objectifs, le projet SHICC cherche à atteindre les résultats suivants :

  • Consolider les quatre CLTs pilotes de Lille, Londres, Gand et Bruxelles.
  • Mettre en place un système d’accompagnement financier et administratif au lancement de nouveaux CLTs dans les différents Etats et régions impliqués.
  • Créer un mécanisme d’échange entre les CLTs européens.
  • Elaborer un guide pour le financement des CLTs.

Le projet, qui s’étend sur trois ans de 2018 à 2020, aura comme résultat de contribuer à la création de dizaines de nouveaux CLTs urbains dans toute l’Europe du Nord-Ouest. Il sera le fondement d’un essor durable du modèle CLT en Europe qui pourra redonner espoir au nombre croissant de ménages qui sont victimes de la crise du logement abordable partout en Europe.

 

Pour creuser plus loin : bref retour sur les expériences américaines et britanniques.

Aux Etats-Unis :

Les Etats-Unis sont le berceau des Community Land Trusts. C’est aussi dans ce pays qu’on trouve aujourd’hui la plupart des CLT. Ils forment le réseau Grounded Solutions Network. Sur le site de ce réseau, on peut trouver de nombreuses informations intéressantes et en particulier pour toute organisation qui a l’intention de créer un Community Land Trust.

On trouve également sur le site du Schumacher Centre For New Economics un grand nombre d’informations utiles.

L’un des plus grands Land Trusts et l’un des plus expérimentés est donc le Champlain Housing Trust, actif à Burlington, la capitale du Vermont. Sur notre site, vous pouvez visionner une vidéo dans laquelle la directrice de ce Trust souhaite plein de succès à l’initiative bruxelloise.

En Grande-Bretagne :

Il y a également environ septante Community Land Trusts en activité ou en cours de création. Pour un aperçu de leur développement en pleine croissance, visiter le site du National Community Land Trust Network. Le site contient beaucoup d’informations utiles.

Notons qu’à Londres, le London Community Land Trust développe des activités très instructives dans un contexte métropolitain. Il en est plus ou moins au même stade de développement que nous à Bruxelles. Il développe notamment un projet de 23 logements CLT sur un le site d’un ancien hôpital. Il est également intéressé par des terrains du Village Olympique.

Ailleurs, en Angleterre, la plupart des CLT sont de petites tailles et ruraux.

En Ecosse, cet instrument est avant tout utilisé pour permettre aux habitants de certaines îles de reprendre possession de ces îles dont de riches investisseurs et des sociétés étaient propriétaires. Une récente réforme agraire permet aux communautés de reprendre possession des terres où ils habitent et travaillent. On trouve plus d’information à ce sujet sur le site du réseau écossais des CLT.