Échange de maisons, niveau avancé

Mieke et Lieven habitaient dans une maison avec un petit jardin dans la rue Ransfort à Molenbeek. Ils aimaient beaucoup y habiter, mais les enfants avaient quitté le ménage depuis un certain temps et Mieke commençait à avoir des difficultés de mobilité. Le couple a alors commencé à chercher un nouveau logement dans le quartier, plus petit et adapté (sans escaliers). Yasmina et Ismael habitaient quelques centaines de mètres plus loin, dans le projet CLTB « L’Écluse ». Eux aussi étaient très satisfaits de leur logement mais, la famille s’agrandissant, l’appartement devenait un peu trop petit.

Au fil des conversations entre voisins, ils se sont dit : « Et pourquoi ne pas échanger nos deux maisons ? ». Pas juste pour quelques jours, mais pour toujours … Malheureusement, la maison que Mieke et Lieven avaient pu acquérir à un prix raisonnable une vingtaine d’années plus tôt était, à l’heure actuelle, impayable pour leurs voisins.

S’enrichir grâce à la vente de leur logement, ce n’était pas spécialement ce que recherchaient Mieke et Lieven. Au contraire, ils croyaient beaucoup au modèle des Community Land Trusts et soutenaient l’idée que le sol ne devrait pas être un bien spéculatif. C’est pourquoi ils étaient prêts à aller encore plus loin : faire don de leur terrain à la Fondation CLTB. De cette manière, l’habitation devenait accessible pour Yasmina et Ismael et l’échange des maisons pouvait avoir lieu. Le CLTB héritait ainsi d’un terrain supplémentaire et la maison devenait habitable pas seulement pour Yasmina et Ismael, mais également pour les générations futures.

« Spéculer sur le sol, ce n’est pas logique », nous confie Mieke. « Notre maison vaut dix fois plus qu’au moment de l’achat. Qui peut encore se payer cela ? » De plus, la composition de notre ménage et notre état de santé évolue, et cela va de pair avec nos besoins qui évoluent. Le système actuel n’est pas du tout adapté à cela. » Le CLTB a fait en sorte que cette idée puisse se concrétiser à travers des actes de vente et des contrats. Pas facile. Beaucoup d’énergie et de temps ont été nécessaires pour informer correctement tous les acteurs concernés. « L’accompagnement était très bien », confirme Lieven.

Aujourd’hui, tout le monde est satisfait. Le lien entre les deux familles s’est renforcé. Les enfants de Yasmine et Ismael profitent du jardin, Lieven et Mieke de la belle vue sur le canal. Ils attendent avec impatience l’aménagement du petit parc devant leur appartement, à la Porte de Ninove.

Pour le CLTB, il s’agissait d’une occasion inespérée pour agrandir son parc immobilier. Le 10e logement CLTB habité est ainsi devenu une réalité en 2018 ! Vous êtes intéressé(e) par cette formule et souhaitez en savoir plus ? LE CLTB est à votre disposition pour en parler. Contactez Geert De Pauw au 02/840 61 49 pour fixer un rendez-vous.

Email This Page