Visite de Liverpool et échange entre pairs

Photo: Emilie Lolivier

Le 27 novembre dernier s’est déroulé l’échange entre pairs entre différentes associations associées Community Land Trust à Liverpool. Pour l’occasion, quelques salariés du CLTB s’y sont rendus afin d’échanger avec les organisations et les associations présentes sur place. Nous avons pu visiter les lieux et rencontrer d’autres membres de CLT à Liverpool pour comprendre ce qui se fait sur place.

Un terrain propice à de nouvelles expériences

Cet échange entre pairs avait pour but de se faire connaître auprès d’autres CLT, mais surtout de rencontrer d’autres organisations, d’autres associations travaillant avec le CLT et sur des projets d’habitat participatif et abordable. Nous souhaitions comprendre leur fonctionnement, leurs objectifs, les besoins, les difficultés auxquelles ils avaient pu être confrontés mais aussi les solutions trouvées. Il s’agit de pouvoir continuer à vous proposer un fonctionnement qui vous correspond, tout en prenant note de ce qui se fait ailleurs. Mais pourquoi à Liverpool en particulier ? Liverpool est une ville qui a énormément de liens avec le CLT. Son passif industriel et son aspect multiculturel permettent de favoriser la fertilité des lieux en termes de constructions et de rénovations au vu de la situation de déclin de nombreux quartiers de la ville. C’est d’autant plus intéressant pour les CLT de s’y implanter et de travailler en lien avec les organisations sur le territoire britannique.

Réalisations et progressions : vers de nouvelles possibilités ensemble

Photo: Emilie Lolivier

Durant toute la matinée, nous avons visité les lieux afin d’en savoir plus sur ce qui existait. Outre la construction et la réhabilitation de certaines rues avec les futurs habitants, il leur est proposé de participer autrement. Granby4Streets CLT a œuvré pour restaurer des maisons abandonnées et réaliser un marché communautaire, Homebaked CLT pour réaménager une boulangerie qui avait dû fermer quelques années plus tôt. Ce sont autant d’ouvertures possibles pour faire renaître un quartier et redonner confiance aux habitants qui en ont besoin. L’échange, les relations sociales sont autant de volets importants pour faire vivre tout un quartier. Le CLT demande aux personnes qui veulent en être membres d’être sensible aux notions de vivre-ensemble ou encore de multi-culturalité. Faire vivre un quartier ne signifie pas simplement être voisins de palier.

Qui peut y accéder et comment ?

A Liverpool, nous avons appris que les conditions d’accès n’étaient pas les mêmes selon les organisations et la législation. Par exemple, HPBC a ouvert un appel à candidatures pour recevoir les dossiers. Les sélections se sont faites à partir des premiers dossiers reçus. Elle réduit le prix du logement si les futurs habitants consacrent 500 heures de son temps libre pour y réaliser des travaux. Le City Council propose aux personnes aux revenus modestes intéressées par le concept de rester dans les logements durant cinq ans avant de les mettre en vente d’acquérir des maisons à une livre sterling. Vous pouvez donc constater que les mesures sont différentes selon les associations et organisations travaillant en lien avec le CLT.

Pour rappel, le CLTB réalise un échange entre pairs à Bruxelles le lundi 10 décembre 2018 à Molenbeek Vivre Ensemble (MOVE) ASBL, Rue du Comte de Flandre 15, 1080 Molenbeek-Saint-Jean. Vous êtes invités si vous souhaitez y participer. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article en question, juste ici.

Pour en savoir plus sur les différentes organisations présentes lors de l’échange entre pairs :

Email This Page