Colloque Femmes avec ou sans toit, se loger ici et ailleurs: des expériences innovantes

Du 11 au 13 octobre 2018, l’asbl Angela D., la Faculté d’Architecture d’ingénierie architecturale et d’urbanisme (LOCI), l’Université des Femmes et le CLTB ont organisé conjointement un colloque à Bruxelles dénommé Femmes avec ou sans toit, se loger ici et ailleurs : des expériences innovantes.

S’inscrivant autour de la thématique des femmes et du logement, ces trois jours avaient pour questionnement la crise du logement en Europe, ce qui en découle pour les personnes touchées, et plus particulièrement les femmes, ainsi que les expériences proposées jusqu’ici dans différents pays européens en termes d’aménagement, d’égalité des genres et d’architecture.

Le programme de ce colloque a été décliné en trois parties :

  • Une journée d’études autour de ce qui existe et de ce qui a été mis en place jusqu’à présent.
  • Des ateliers d’échange et de réflexion émettant des constats et proposant différentes pistes de solutions à explorer pour les années à venir.
  • La visite du Béguinage de Courtrai.

Ce colloque a permis de rencontrer des associations venant de plusieurs pays d’Europe : l’Espagne, l’Autriche, la France et la Belgique se sont rassemblés pour réfléchir ensemble autour de l’évolution de l’architecture des logements pour les femmes, des problèmes de société et des solutions apportées. Ces pistes alternatives montrent que la question du logement est essentielle et trop grave pour ne pas être pointée du doigt encore aujourd’hui. Les femmes sont d’autant plus touchées par cette crise, qu’il semble important et urgent de réfléchir ensemble à cette question.

Une exposition composée des récits de vie de plusieurs femmes, toutes générations et nationalités confondues, a été mise en place au LOCI dans le même temps afin d’illustrer les difficultés et les épreuves de la vie auxquelles nous pouvons tous être confrontés.

La Maison Sans Genre à Barcelone, les Babayaga à Montreuil, le projet Rosa à Vienne ou encore le projet Arc-en-Ciel à Bruxelles, sont des modèles d’habitats partagés qui ont été mis en place pour répondre à des besoins criants de manière alternative. Aménagement d’espaces de vie adaptés, mise en avant du vivre ensemble, ce sont autant de notions qui ont été abordées pour que les personnes touchées puissent se réapproprier un espace qui est le leur et avoir un logement décent dans lequel il est possible de vivre, et non plus seulement de survivre en se posant comme question « Où serons-nous demain ? ».

photo i. Van

photo i. Van

photo i. Van

photo i. Van

photo Yasmine Tanouti

Email This Page