Un architecte pour les familles du Nid

 Le NidLe projet pilote CLT « Le Nid », à la rue Verheyden 121 à Anderlecht, a franchi une étape importante en ce mois de septembre. Le marché public d’architecture lancé par la société civile « Le Nid » (constituée de 7 ménages et la Fondation d’Utilité Publique CLTB) touche à sa fin.

Le 25 août, cinq bureaux d’études invités à remettre une offre ont déposé leur dossier.

Il s’agissait du bureau d’étude Arcanne, Ariade, Low-A, TRA et AAC. Depuis cette date, Dorothée, Bart, Samir, Cécile, Marie, Tsevi et Rokiatou du groupe « Le Nid », ainsi que l’équipe CLT et l’asbl SamenlevingsOpbouw ont analysé l’ensemble des dossiers pour pouvoir choisir le meilleur projet, sous l’œil attentif d’experts.

Ainsi, les futurs propriétaires se sont rencontrés plusieurs fois. Chacun a pris le temps de comprendre et d’analyser chaque proposition.

Le 5 septembre, ils ont pu rencontrer les bureaux d’études venus présenter leurs projets. À cette occasion, ils ont également pu entendre les avis des experts et des invités venus assister à cet évènement.

Lors de l’Assemblée Générale qui a suivi, les gérants de la SC « Le Nid » ont présenté les résultats des analyses des offres et chaque ménage a pu réagir et argumenter l’analyse. Les familles étaient toutes unanimes sur un projet. Le nom du bureau sélectionné vous sera dévoilé très prochainement (procédure des marchés publics oblige…) !

L’attribution du marché est prévue pour la fin du mois de septembre. À partir de cette date, les ménages vont rencontrer régulièrement l’architecte pour affiner les plans, prendre des décisions sur des choix techniques et budgétaires et suivre de près l’élaboration du dossier du permis d’urbanisme. Le planning serra très serré car le permis d’urbanisme doit être déposé pour la fin de cette année.

On remercie d’ores et déjà le travail effectué par les bureaux d’études et les experts qui nous ont aidés dans cette aventure.

 Dorothée :
« Quand j’ai vu les projets la première fois, j’étais obnubilée par mes exigences personnelles et celles de ma famille et j’ai regardé uniquement les surfaces des chambres des logements. Grâce aux échanges avec les autres (ménages du Nid, architectes CLT, experts, …) et ce que j’ai pu entendre lors de la présentation des soumissionnaires, j’ai mieux compris. Je me suis rendu compte que choisir un bon  projet était bien plus que les superficies des chambres. »

 

Email This Page